Charte Cosmoculture®

La cosmoculture® et ses spécificités

Cette méthode est née dans les années 90, elle est issue de la pensée d’Alain et de Philippe Viret qui ont appliqué des principes ancestraux et énergétiques sur leur domaine.

Elle rejoint les principes fondamentaux des cultures biologiques et biodynamiques. Elle ouvre des horizons nouveaux sur les principes bioénergétiques, avec pour objectif principal d’apporter des solutions aux agriculteurs pour rééquilibrer, reénergétiser et sauvegarder les équilibres vivants et les écosystèmes.

L’eau est le support fondamental de la vie cellulaire, elle est l’élément principal et organisateur de la vie et de ce mode de culture.

Les champs telluriques et cosmiques en sont les liens et l’homme, les végétaux et les animaux en sont les bénéficiaires.

La place de l’Homme en terme d’individu est importante et le champ de conscience dans ses applications agricoles est un autre élément fondamental de la cosmoculture®.
C’est pour cette raison que nos actes agricoles dépassent les simples cahiers de charge biologiques et demandent aux adhérents d’avoir appliqué ou d’être adeptes des méthodes biologiques ou biodynamiques sur leur exploitation depuis de nombreuses années. La qualité humaine et la pensée de l’homme sont les liens entre les éléments rencontrés en agriculture biodynamique :

« Ici l’homme se projette encore plus dans son environnement vivant».

En premier la géobiologie qui est l’étude des éléments du sol occasionnant des interférences électromagnétiques environnementales.

Au sol par Dans l'air par
Les courants telluriques Les ondes parasites de différentes origines
Les cours d’eau souterrains Tous ces éléments ont des influences dévitalisantes sur le vivant (plantes, arbres, animaux et êtres humains).
Les failles

Il est donc nécessaire de rééquilibrer les forces vitalisantes en intervenant sur les points actifs à l’image d’une acuponcture non plus sur le vivant mais sur la terre.

Pour cela on va utiliser :

  • Un balisage planétaire qui va favoriser les échanges entre les forces du Ciel et de la Terre
  • La radionique qui se sert des facultés de la conscience reliées à des appareils physiques (balises, résonateurs cosmiques) pour obtenir une intercommunication entre les systèmes biologiques (sols, végétaux, vignes et vins)
  • La mémoire de l’eau : par sa structure moléculaire réorganisée, l’eau peut enregistrer et transmettre sous forme de fréquences des informations par l’intermédiaire des préparations en dilutions homéopathiques redynamisées.

En agriculture, elle peut être utilisée comme support utile pour la régénération des sols, pour optimiser les défenses naturelles des plantes et pour optimiser les qualités sanitaires, énergétiques et nutritionnelles des fruits (aussi bien tous les fruits y compris les raisins et aussi les légumes). Nous consacrerons plus loin un chapitre entier sur l’eau, ses capacités, nos recherches et nos résultats.

Tout à été mis en place pour recréer un biotope où la vigne retrouve ses défenses naturelles et un système immunitaire performant, afin de la préserver naturellement des effets dévitalisant trop souvent rencontrés en viticulture et arriver à une production de raisins et de vins ayant des valeurs nutritionnelles biologiques et énergétiques élevées.

Cette méthode évolue au travers des principes bioénergétiques.
Un groupe de collaborateurs de différentes origines est réuni pour faire évoluer cette méthode dans ses applications et dans ses interprétations avec pour objectif d’apporter de nouvelles solutions écologiques et innovantes aux agriculteurs, tout en assurant le suivi technique et scientifique.

Nous admettons donc qu’en ce qui nous concerne, la méthode que nous avons mise au point est aboutie et qu’elle nous satisfait pleinement au vu des résultats que nous obtenons avec nos vignes et nos vins.

Voici le cahier des charges que nous avons mis au point pour définir exactement les différentes phases de la cosmoculture.

Les Produits Autorisés au vignoble :

  • Tous les produits répondants au cahier des charges européen de l’agriculture biologique sont acceptés.
  • Les insecticides biologiques sont écartés s’ils présentent un risque de phytotoxicité environnementale.
  • La préférence sera donnée aux méthodes répulsives et prophylactiques.
  • Le cuivre et le soufre sont tolérés, mais à des doses beaucoup moins importantes que celles tolérées au plan européen, tout en privilégiant les méthodes alternatives visant à limiter, voir abandonner ces produits traditionnels pour les remplacer par des solutions plus écologiques.

Ceci nous amène à utiliser au domaine les produits suivants :

Sur le sol :

  • Jus de compost végétaux ou d’origine animale informée
  • Compost végétal et animal
  • Silice, eau informée
  • Amendement de roches minérales d’origines pures

Sur les vignes :

  • Silice informée (Cuivre limité aux années difficiles, soit depuis 10 ans 2007 et 2008, sous forme oligothérapique)
  • Soufre en association avec d’autres minéraux et plantes broyées en poudrage limité à quelques parcelles.
  • Soufre fleur (en début de campagne) mais jamais aux environs de la fleur, pour assurer une initiation florale pure
  • Huiles essentielles informées et hydrolat dynamisé
  • Tisane et macération de plantes
  • Extraits de la flore locale, harmonisant floral.
  • Eau informée aux codages fréquentiels est la base de la cosmoculture, les préparations d’origines minérales ou plantes ne sont que l’induction homéopathique.

Nous privilégions les espèces et éléments locaux qui sont toujours plus adaptés énergétiquement au lieu.

Sur les vins : nous avons opté pour un système qui est basé sur la qualité des raisins, sur leur potentiel énergétique et leur valeur redox, dont l’œnologie corrective est à proscrire afin d’être en phase avec le travail du vigneron, sa terre, un millésime (sinon il ne faut pas le mettre sur l’étiquette) et un vin aux saveurs naturelles et vivant.

Les produits de la future charte FNIVAB dont sont exclus l’acide ascorbique, l’acide citrique, l’acide tartrique, l’alginate de potassium, les levures et bactéries exogènes sélectionnées, le bitartrate de potassium, le bicarbonate de potassium, la colle de poisson, la colle poudre SO2, l’enrichissement Mc, l’enrichissement en sucres, les enzymes, la gomme arabique, le sulfate d’ammonium, le SO2 gazeux, le SO2 en solution sulfureuse pure, les tanins

Pour les rouges SO2 total de 5 à 25 mg/l (FNIVAB 100 mg, Europe 180mg/l). Depuis 2002 tous les rouges sont inférieurs à 10mg.

Pour les blancs et rosés SO2 total de 5 à 30 mg/l (FNIVAB 120 mg Europe 210mg/l). Depuis 2002 tous les blancs sont compris entre 5 et 15mg.

Ceci ne constitue pas un cahier des charges mais donne un aperçu de notre mode de travail et quelques préparations employées au domaine.
Cette liste ne répertorie pas toutes les préparations utilisées mais donne une orientation de notre déontologie et philosophie de travail.
Un cahier des charges est un travail commun où chaque viticulteur doit apporter ses sensibilités, faire partager ses expériences, ses essais, afin de constituer une vraie orientation administrative.
Il n’existe pas de méthode parfaite et unique mais c’est l’association des approches biologiques et énergétiques qui peut vraiment amener la cosmoculture® dans son évolution.

Nous vous invitons à nous rejoindre pour préserver nos avenirs.

Cette méthode ouvre les champs de conscience nécessaires à la sauvegarde et au maintien du potentiel de la vie biologique.

Elle doit s’inscrire comme une méthode nous emmenant dans un monde d’harmonie, de résonance et d’équilibre entre les êtres et les éléments.
Elle est déposée et doit aboutir à une marque collective et internationale.
Sa mise en place et son contrôle se feront par l’intermédiaire d’un comité d’éthique choisi en fonction du niveau de compétences et de conscience de ses éléments dans des domaines différents.
Ses membres seront au service du développement et du bon usage de cette marque collective et de son cahier des charges afin que la cosmoculture® ne devienne pas une simple marque mais une garantie d’un monde plus vivant, plus respecté et plus équilibré.